Propriété intellectuelle


Le procédé des hologrammes arrive à Madagascar
Mis en ligne le 1er février 2010

Le procédé des hologrammes va bientôt être mis en œuvre par les services de l’Office malgache du droit d’auteur pour lutter contre le piratage des œuvres musicales et audiovisuelles sur le sol malgache.

Le Ministère de la culture et du Patrimoine, par le biais du projet ART MADA, a financé l’acquisition par l’OMDA d’un million d’hologrammes spécialement conçus par une société européenne pour équiper chaque support de diffusion d’œuvres musicales ou audiovisuelles à Madagascar. Ce procédé unique et infalsifiable a déjà été testé avec succès dans de nombreux pays, en particulier dans le continent Africain. Les hologrammes visent à contrôler la production et la distribution d’œuvres de l’esprit, afin de redonner aux artistes et aux opérateurs culturels malgaches les ressources nécessaires au développement de leur activité, en contribuant notamment au financement de la création musicale et audiovisuelle à Madagascar. L’OMDA, en attendant le lancement officiel du procédé prévu dans le courant de l’année 2010, mène déjà depuis quelques mois des actions de sensibilisation et de formation à destination des professionnels du secteur, complétées par de nombreuses opérations de saisies d’œuvres pirates. Pour en savoir plus : lien vers contact OMDA